Systema ??

Le Systema : Qu'est-ce que c'est ?

Le Systema est un art martial d’origine russe, mais avant tout c’est un art de vivre qui permet de trouver la paix intérieure. S’exercer au Systema, c’est développer la confiance en soi, la détermination, l’intuition et l’optimisme. Adopter les principes du Systema permet de vivre intensément le moment présent et être plus facilement en réussite.

Le Systema n’enseigne aucune technique, mais s’appuie sur des principes. Il y en a deux qui s’appliquent en permanence quelle que soit la situation :

  •  Tout faire dans un état de décontraction, sans tension musculaire excessive, mais sans être mou. Il s’agit de trouver le juste équilibre entre le tonus musculaire minimum et le relâchement maximal. Cela apporte l’efficacité de l’action entreprise. C’est assez proche de la notion de non-agir du Tao.
  • Être connecté à soi, à l’autre, aux autres et à l’environnement. C’est ce qui permet d’être créatif et juste dans ses actes.

Il y a ensuite trois autres principes qui s’appliquent aussi au quotidien, mais ont des conséquences plus martiales :

  • Conserver en permanence une structure « verticale », même en mouvement, même au sol (Et oui, c’est un des paradoxes à maîtriser). Cela permet d’être solide et affirmé.
  • Être toujours en mouvement de façon continue, fluide, non heurtée, même à l’arrêt. Encore un paradoxe, dans ce cas le mouvement est interne. Cela permet d’être indétectable, presque « invisible » par l’adversaire.
  • Avoir le corps unifié. Quand la main bouge, tout le corps se déplace dans le même mouvement, sinon ça créerait des tensions et le principe de non-tension ne serait pas respecté. Cela demande de développer une conscientisation du corps globale et en même partie par partie. Il y a de nouveau une apparente contradiction, mais cela permet d’être rapide et fort

Pour respecter ces principes, il y a des outils :

  • Respirer en permanence est la base de la pratique du Systema. Il s’agit de respirer en conscience, de manière continue, en inspirant par le nez et en expirant par la bouche. Le rythme s’adapte aux circonstances. En situation normale, l’inspiration est ventrale, médiane et enfin thoracique, mais se stoppe avant que des tensions n’apparaissent dans la poitrine. En mode travail, la respiration s’accélère pour compenser la dépense d’énergie. Sous stress, elle devient explosive pour évacuer les tensions qui apparaissent.
  • Maîtriser ses émotions est essentielle pour respecter les principes. Il faut réussir à travailler dans le calme intérieur. C’est en apprenant à affronter ses peurs que l’on peut agir de façon juste et proportionnée sous stress.
  • Rester en pleine conscience de son corps donne aussi une entrée pour respecter les principes du Systema. En scannant son corps en entier permet d’en piloter chaque partie de manière indépendante et d’être à l’affût de ses tensions pour les dissiper.

Une multitude d’exercices éducatifs permet d’approprier les principes grâce à l’utilisation des outils. On peut citer : la marche respiratoire cadencée, les contactés/relâchés, les déplacements primitifs, les massages russes pour libérer les tensions profondes avec les pieds, le travail à l’aveugle pour développer les sensations, ou la gestion du froid pour se libérer des peurs, …

Enfin pour vérifier l’efficacité de la pratique, rien de tel que les exercices martiaux à main nue, au bâton, au couteau, avec une chaîne, une corde, un fouet, etc. Lors de ces entraînements, comme il n’y a pas de technique, c’est le corps qui sait ce qu’il faut faire, à condition qu’il respecte les cinq principes et que le mental ait lâché prise.