Essence du Systema

Essence du sytema par V.Vasiliev (Traduction Eric)

Vous entraînez-vous réellement

Avez-vous déjà remarqué cela pour vous ?

Votre partenaire fait un geste envers vous qui n’est pas correct, par exemple, il répond à votre frappe légère par une frappe dure et douloureuse. Et vous ressentez de la colère.

Votre partenaire est un peu arrogant ou lent pour apprendre, alors vous vous sentez fier de vous. Quelqu’un vous félicite et la vanité commence à s’infiltrer.

Je vois cela se produire à chaque cours. Dans ce cas, votre temps d’entraînement réel peut ne durer que quelques minutes de la séance.

Les techniques sont relativement faciles à apprendre, vous pouvez les décomposer en parties et vous y arriverez. Tout est déterminé et précis et avec un peu de pratique vous saurez faire. La finalité du Systema est différente. Vous devez vous comprendre vous-même. Qu’est-ce que cela veut dire ? Soyez attentif en permanence à ce qui perturbe votre calme, votre objectivité et la fluidité de votre mouvement.

Les émotions non maîtrisées sont néfastes pour votre travail effectif. Ces sensations viennent de façon subtile, vous dominent sans que vous vous en rendiez compte et elles rongent votre force. Nous devons être vigilants. La première étape consiste à identifier nos faiblesses. La deuxième c’est d’essayer de les éliminer grâce à la respiration, de comprendre, de modifier nos attitudes et nos mouvements. C’est comme ça que l’on gagne en force et en habilité.

Lorsque vous ressentez la colère, l’agacement, le ressentiment ou la vanité, vous n’êtes plus concentré sur le perfectionnement de votre mouvement, sur la respiration ou autres choses importantes, à la place vous êtes en train de vous occuper d’un petit conflit. Si vous succombez à vos émotions vous pouvez facilement être contrôlé et manipulé. Lorsque vous êtes pris par vos émotions, vous n’avez plus un jugement clair et un processus de décision rapide. C’est destructeur pour votre entraînement et pour votre vie.

Je recommande pendant tous les entraînements d’essayer d’identifier ce qui vous empêche de faire un bon travail. Que vous appreniez ou que vous enseigniez, observez toujours votre état émotionnel. Dès que vos émotions deviennent instables, vous ne travaillez plus réellement.

Quand nous venons en cours ...

C’est pour travailler, c’est le fondement. Vous pouvez être déçu de vous-même ou quelque chose lors du cours peut vous déplaire, quoi qu’il arrive, cela n’a aucune importance tout a son but et devrait vous être utile.

Le travail pour reconnaître et affronter ses fiertés et ses faiblesses est bien plus difficile que de peaufiner ses techniques, mais il est bien plus profond. Nous le savons, mémoriser des techniques nous laisse souvent désemparés dans des situations réelles inattendues, comme par exemple si vous avez un bras cassé ou si vous vous trouvez dans un espace confiné. Tandis que, si vous pouvez maîtriser vos émotions et étudier le mouvement, vous serez capable de résoudre n’importe quel problème d’une multitude de façon différente. Je sais d’expérience qu’un tel travail est extrêmement enrichissant, il apporte la véritable habileté et vous permet de survivre et de réussir.

Cet article a été publié en janvier 2011.